Lien: Orthodoxie à la Réunion – Communauté Orthodoxe à l’île de la Réunion, Afrique ╰⊰¸¸.•¨* French

family-reunion-593675de8e7a61ed2a65be60-1

http://www.orthodoxie-reunion.com

Orthodoxie à la Réunion

Communauté orthodoxe à l’île de la Réunion, Afrique

Link: Biblica – The Holy Bible in all languages

lonelyplanet-photographer-stuartbutler1974-caught-this-beautiful-moment-of-two-giraffes-sharing-a-1

http://www.biblica.com/en-us/bible/bible-versions/

Biblica

The Holy Bible in all languages

40 articles et vidéos sur le vignoble Orthodoxe de l’Afrique – Eglise Orthodoxe ╰⊰¸¸. •¨* French

http://franceofmyheart.wordpress.com

FRANCE OF MY HEART

west-africa-hero

40 articles et vidéos sur le vignoble Orthodoxe de l’Afrique

Eglise Orthodoxe

Source:

http://ampelonas-trygetes.blogspot.com

ORTHODOXE VIGNOBLE DE L’AFRIQUE

 

Vie de Sainte Marie l’Égyptienne (+565) – Par Saint Sophrone, Patriarche de Jérusalem – French

http://heavenonearthorthodoxy.wordpress.com

HEAVEN ON EARTH – ORTHODOXY

felucca-sailboats-nile-river-aswan-egypt.jpg.rend.tccom.966.544.jpeg

Vie de Sainte Marie l’Égyptienne (+565)

Par Saint Sophrone, Patriarche de Jérusalem

La vie de sainte Marie l’Égyptienne est un des plus remarquables exemples de conversion et de pénitence de toute l’histoire chrétienne. La mémoire de cette sainte est célébrée solennellement le cinquième dimanche du Grand Carême, ainsi que le 1er avril. Sa vie, écrite par saint Sophrone de Jérusalem (550-638), est lue pendant l’office du Grand Canon de saint André de Crête, le jeudi de la quatrième semaine du grand Carême, et un tropaire en son honneur y est chanté à la fin de chaque ode du Grand Canon.

La mémoire de saint Sophrone, patriarche de Jérusalem et grand défenseur de la foi orthodoxe contre les hérésies du VIIe siècle, est célébrée le 10 mars et celle de saint Zosime le 4 avril.

St_Mary_of_Egypt_with_Scenes__76762.1424369856.1280.1280.jpg

St. Mary and St. Zossimas.jpg

LES MIRACLES DE DIEU

Sceller le secret du roi est bien, révéler les faits de l’action divine est louable. Telles furent les paroles de l’Ange à Tobie après le miracle de la guérison de sa cécité et après tous les dangers qu’il traversa et dont il se libéra par sa piété.

Ne pas garder les secrets du roi est chose dangereuse et effrayante ; taire les miracles de Dieu est dangereux pour l’âme. C’est pourquoi, mû par la crainte de taire ce qui est divin, et me remémorant le châtiment promis à l’esclave qui, ayant reçu de son maître un talent, l’a enfoui dans la terre et a, sans aucun profit, caché ce qui lui avait été donné pour le faire fructifier, – je ne tairai pas le saint récit parvenu jusqu’à nous. Que nul n’hésite à me croire, moi qui ai écrit ce que j’ai entendu ; que nul ne pense que j’invente des fables, subjugué par la grandeur des miracles. Que Dieu me préserve de mentir et de falsifier un récit dans lequel est cité son saint Nom. Il n’est pas raisonnable, à mon sens, de nourrir des pensées peu élevées, indignes de la grandeur du Verbe fait homme et de ne pas avoir foi en ce qui est dit ici. S’il se trouve des lecteurs qui, surpris par cette merveilleuse parole, se refusent à y croire, que Dieu leur soit miséricordieux ; car, songeant à la faiblesse de la nature humaine, ils considèrent comme invraisemblables les miracles relatés sur les hommes. Mais j’aborde le récit des faits survenus dans notre génération, tel que me l’a conté un homme pieux qui, dès son enfance, a été habitué à la Sainte Parole. Et que l’on ne dise pas, pour justifier l’incrédulité, qu’il est impossible de nos jours d’observer de tels miracles. Car la grâce du Père, se déversant d’une génération sur l’autre par le canal des âmes saintes, crée des amis de Dieu et des prophètes, ainsi que l’enseigne Salomon. Mais il est temps de commencer ce saint récit.

PÈRE ZOSIME

Il y avait dans les monastères de Palestine un homme remarquable par sa vie et sa parole, élevé depuis son plus jeune âge dans la pratique des exercices de la vie monacale et du bien. Son nom était Zosime. Que nul ne pense qu’il s’agit là de ce Zosime qui fut naguère convaincu de croyances contraires à l’orthodoxie. Non, c’était un tout autre Zosime et, bien qu’ils portassent tous deux le même nom, il y avait entre eux une grande différence. Le Zosime dont je parle était orthodoxe et faisait dès le début son salut dans un des monastères de Palestine, où il s’était entraîné dans toutes les pratiques de la vie monastique et exercé à toutes les austérités. Il suivait en tout les règles léguées par les maîtres sur la voie de cet athlétisme spirituel et en avait lui-même trouvé d’autres en s’efforçant de soumettre sa chair à l’esprit. Ainsi n’a-t-il pas manqué son but : la renommée de sa vie spirituelle devint telle que de nombreuses personnes venaient le trouver des monastères proches ou Continue reading “Vie de Sainte Marie l’Égyptienne (+565) – Par Saint Sophrone, Patriarche de Jérusalem – French”

Lien: L’Église Chriétienne Orthodoxe de Maurice ╰⊰¸¸. •¨* French

http://www.orthodoxchurchmauritius.org/FR/index_FR.html

L’Église Chriétienne Orthodoxe de Maurice